Khawam Brothers

1862 – 1912

selim-khawam

Fondée en 1862 au Caire par feu Sélim KHAWAM, la maison d’antiquités dirigée successivement par quatre générations est la plus ancienne de ce genre au monde.

Fin 19ème, Jean, l’aîné des fils, puis ses frères, Amin, Fernand et Joseph entrent dans ce commerce.

 

Joseph Khawam 1900 (à droite à terre)
Le Caire école des jésuites cours de rhétorique

1912 – 1952

En 1912, une première loi est édictée et votée pour ordonner et réglementer le commerce des antiquités sur le territoire égyptien.

Gaston MASPERO
 
khawam
Gaston MASPERO alors directeur général du service des Antiquités délivre à la maison KHAWAM Brothers la licence numéro 7 qui l’autorise légalement à exercer le commerce des antiquités et Joseph KHAWAM prend la direction de la société.

licence numéro 7 - commerce des antiquités

Fins lettrés et numismates reconnus, MM KHAWAM se plongent alors dans l’égyptologie et dans L’Art Ancien pour y accroitre leurs connaissances. De longues années de fréquentation journalières des choses de l’art leur ont apporté cette sureté dans le jugement et cette qualité du goût qui font les grands antiquaires.
Très vite la maison d’antiquités devint en Egypte l’un des deux plus importants marchands dans le domaine de l’Art Ancien.

Joseph Khawam 1938

Le chauffeur de la Maison KhawamJoseph Khawam 1938 & Le chauffeur de la Maison Khawam

Elle fut aussi le lieu de rencontres pour des sujets égyptologiques. FLINDERS PETRIE et HOWARD CARTER furent de ces rencontres.
C’est aussi auprès de la maison KHAWAM que CARTER acquis certaines pièces pour le compte de Lord CARNAVON.

 

fondation
Gallerie Egypte 2
Gallerie Egypte 3
Gallerie Egypte 1La galerie au Khan Khalili- Le Caire 1950

1952 – 1977

En 1952, le fils de Joseph, Roger KHAWAM, alors disciple des Professeurs CHASSINAT, DRIOTON et POZENER et diplômé de l’Ecole des Hautes Etudes de la Sorbonne, de l’Institut Catholique de Paris et auditeur au Collège de France, rejoint la société pour en prendre les rennes.

 

Roger Khawam travaillant sur le site 1940 Roger Khawam travaillant sur site 1940

Institut français d’archéologie orientale Le Caire 1938

Institut français d’archéologie orientale Le Caire 1938

 

Au cours des années suivantes, Roger KHAWAM, est nommé membre à vie de l’Egypt Exploration Society et de la Société Française d’Egyptologie.

 

Egypt exploration Society

 

C’est à ces époques qu’il tisse des liens de considération et d’amitié, mutuelles et partagées, avec Jean YOYOTTE , rencontré plutôt à l’école des Hautes Etudes, puis avec Georges POZENER, Jean Jacques CLERE, Michel MALININE, Bernard BOTHMER et la plupart des grands égyptologues internationaux en fonction à l’époque.

 

Roger Khawam & Bernard BothmerRoger Khawam & Bernard Bothmer
Le Caire Centre culturel italien mai 1970

annee-60

Roger Khawam années 60

1977 – 2000

Informé dès la fin des années 70 des nouvelles directives d’une convention de l’UNESCO qui allaient interdire à partir de 1983, le commerce des antiquités sur le territoire égyptien, Roger KHAWAM transfert en 1977 l’activité en France, à Paris, pour ouvrir sous le sigle du scarabée, KHEPRI, une galerie d’art Ancien sous les arcades du Jardin du Palais Royal.

Khawam KHEPRI Gallery, Palais Royal gardens 1977

jardin du palais royal 1977Galerie Khawam, Jardins du Palais Royal 1977

Son fils aîné Roland, haut diplômé à son tour en égyptologie ( maîtrise d’Etat ) rentre dans la société dès 1977 et en 1992, son deuxième fils, Bertrand, déjà baigné dans les antiquités depuis son plus jeune âge les rejoint.

Roland et Roger KhawamRoland et Roger Khawam – Le Caire 1975 Me & Mrs Kobayashi

Roger KhawamRoger Khawam dans sa galerie KHEPRI 1992

Dans les années 2000, Bertrand KHAWAM prend à son tour la direction de la maison et depuis, Père et fils continuent à collaborer.

Roger et Bertrand Khawam 2000Roger et Bertrand Khawam en 2000

Mr KhawamRoger Khawam à son bureau en 2010

2010 – 2013

En mai 2010, la galerie cède son bail pour s’installer au 15 de la rue Molière, toujours dans le quartier du Palais Royal et du Musée du Louvre. Elle y restera trois ans.

P1010553 V2

2013 – these days

En raison de l’évolution internationale du marché des antiquités et de sa demande, nous avons ouvert des Bureaux de représentation à Paris, à Bruxelles, en Chine.

Compte tenu de la valeur de son investissement et des directives culturelles et administratives qui s’y rattachent, nous faisons appel aux techniques scientifiques les plus poussées pour confirmer notre expertise fruit de 150 ans d’expérience et de connaissance acquise sur le terrain pendant près d’un siècle.

Aujourd’hui à travers le monde y compris désormais la Chine nous assistons les grands collectionneurs pour assurer la gestion de leur patrimoine et pour les conseiller dans le choix de leurs futures acquisitions d’antiquités égyptiennes.

Chine 1

Chine 2

HONK KONG                                 SHANGHAI

Reconnue et considérée à travers le monde comme la plus ancienne dans son domaine, la maison KHAWAM fournit depuis plus de 150 ans bon nombre de collectionneurs, de marchands , de Fondations et de grands Musées auprès desquels elle est aussi membre donateur.

 

biennalePARIS

londresLONDON

brafafloorBRUSSELS

MaastrichtMAASTRICHT

23rd Annual Preview Party for THE INTERNATIONAL FINE ART and ANTIQUE DEALERS SHOWNEW YORK

Il n’est donc pas surprenant de trouver aussi bien chez les marchands , dans les salles des ventes de SOTHEBY’S ou CHRISTIE’S BONHAMS ou PIERRE BERGE & ASSOCIES, que dans les salons d’art du monde entier, Biennale des antiquaires Paris, TEFAF, Masterpiece London, BRAFA, TEFAF, New York .
Bon nombre d’objets et de bijoux antiques de toutes célébrités, de statues, de miniatures dont chacune est un véritable chef – d’oeuvre et tant d’autres merveilles , proviennent des collections de MM KHAWAM.
[FA_Lite id= »1563″]
Quelques exemplaires des 450 bas reliefs d’époque amarnienne acquis dans les années 40

MM KHAWAM continuent de privilégier la discrétion tant dans la gestion de leur fonds d’antiquités que dans les relations qu’ils entretiennent avec la clientèle privée, leurs confrères, les scientifiques et les institutions publiques.

La maison KHAWAM BROTHERS s’honore d’apporter toujours une attention particulière sur la bonne provenance des objets qu’elle présente ou qui peuvent lui être confiés à la vente même si souvent ceux là proviennent de leurs anciennes collections.

Cela est d’autant plus essentiel que depuis quelques années, on assiste de plus en plus à la revendication du ministère égyptien des antiquités pour la restitution et le retour d’antiquités égyptiennes sorties après 1983 et dispersées dans diverses collections , galeries, salles des ventes ou salons d’art à travers le Monde.